Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 15:08

Voilà un comportement qui va encore porter atteinte au crédit de la communauté musulmane.

 

Des moniteurs de colonie de vacances qui ont signé un contrat de travail pour encadrer des adolescents et dans lequel il est stipulé que les intéressés devront s’alimenter régulièrement,* ont décidé de jeûner.

 

Au-delà du problème juridique, qui n’a en l’espèce que peu d’intérêt, ces éducateurs vont apparaître comme l’exemple même de la non-conscience professionnelle, de la déloyauté, du non respect des engagements pris.  

 

L’exemple aussi de gens qui font passer leurs convictions religieuses, et le caractère intime de son exercice, avant le respect de l’intégrité d’autrui, autrui étant en l’espèce des enfants.

 

Ce qui pourrait se concevoir dans un pays où la religion, inscrite dans la constitution, est commune à l’ensemble de la population et où chacun, au nom de cette religion, se doit d’accepter les conséquences qui en résultent, ne peut l’être dans des pays laïcs, où il est intolérable que l’on puisse faire assumer à des gens qui n’en ont cure, l’exercice d’un culte qui doit demeurer dans le domaine strict de la vie privée.

 

Ces jeunes gens ne peuvent imaginer le préjudice qu’ils vont occasionner, aux autres musulmans et même à la communauté maghrébine toute entière, en donnant l’exemple d’une pratique religieuse qui s’impose au-delà de toute autre considération. Les problèmes de discrimination étant comme chacun sait une triste réalité, il ne fait guère de doute qu’outre l’image dégradée qu’une telle affaire donnera de cette communauté, elle  aura pour effet d’accroître encore la réticence déjà observée à son endroit, notamment en matière d’embauche.   

 

Le président Habib BOURGUIBA, qui a été l’un des plus grands leaders arabe du 20e siècle, sinon le plus grand, avait tenté de faire évoluer l’exercice du ramadan. Il était apparu à la télévision tunisienne et avait bu un verre de lait en plein carême, expliquant que le pays subissait de ce fait chaque année un choc économique intolérable, car vivant au ralenti.

 

On imagine ce qu’un jeûne strict peut avoir pour effet lors des saisons de grande chaleur, pendant lesquelles, les organismes ne sont même plus hydratés pendant la journée.

 

Mais jamais le Coran n’a prescrit que le jeûne puisse se faire au détriment de la santé de celui qui le pratique. D’ailleurs les enfants, les personnes âgées et les voyageurs en sont dispensés. Il est aussi prévu que dans certains cas, l’on pourra reporter la période de jeûne, ce que des Imams ont indiqué à des sportifs qui participent au Jeux Olympiques.

 

Des « éducateurs » musulmans, par un exercice excessif du ramadan, agissant au mépris des principes élémentaires de la vie en société, de leur éthique et de leurs engagements professionnels, perturbent la cause qu’ils croient servir, au détriment de leur communauté.  Celle-ci qui a toujours beaucoup de mal à réagir vient de le faire. Le CFCM a décidé de porter plainte. Non, pas contre les moniteurs, contre la mairie de Gennevilliers !

 

*La décision prise par le maire communiste de Gennevilliers est consécutive à un accident de la circulation occasionné par un véhicule conduit par un personnel éducatif qui jeunait, deux enfants furent blessés.   

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens