Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 05:39

« Le bon fonctionnement d'une démocratie passe par l'existence d'un lien de confiance entre les citoyens et ceux qui gouvernent. (...) Elle se construit jour après jour, au vu de l'action du gouvernement et de l'image donnée par ceux qui en sont membres. Un manquement isolé peut, à lui seul, suffire à l'entamer durablement».

 

Telle est l’introduction de la charte de déontologie gouvernementale, adoptée jeudi 17 mai, lors du premier Conseil des ministres, sous la présidence de François HOLLANDE.

 

On l’attendait depuis longtemps, on ne l’espérait plus, tant les manquements à la dignité émanant de la part de membres du gouvernement étaient de plus en plus nombreux. Notamment lors de leurs productions télévisées dans des émissions de variétés type reality show. Cela faisait parti de l’air du temps, on pensait que c’était irréversible.

 

Cécile DUFLOT, avant d’avoir signé la chartre, a dû le penser aussi. Elle  est arrivée au Conseil des ministres en jean. « L’image donnée par ceux qui sont membres  du gouvernement » à laquelle se réfère la charte, s’est trouvée ainsi passablement écornée.

 

Cécile DUFLOT ne peut vouloir « à en mourir » et à n’importe quel prix, devenir ministre, y compris celui du   renoncement à son programme politique dont on avait dit la main sur le cœur qu’il n’était pas négociable,  en particulier sur le nucléaire, et ensuite, pour se faire pardonner par les siens son renoncement vénal, « se pointer en jean au conseil des ministres. »

 

Il s’agit là d’une désinvolture intolérable, d’une provocation d’adolescente mal élevée, qui n’est pas digne de la fonction qui lui a été confiée.

 

Son comportement constitue un abaissement significatif de la fonction ministérielle.  

 

Si Cécile DUFLOT pense qu’elle peut se dispenser d’avoir une tenue que les citoyens, dans leur très grande majorité, sont en droit d’attendre lorsque l’on occupe ce type de fonction, le respect qu’elle doit au Président de la République, au Premier ministre et à ses collègues aurait dû la faire renoncer à son initiative.

 

Le score de son parti aux présidentielles aurait peut-être dû l’inviter à plus de discrétion.

 

Des gens ne savent pas si demain ils pourront avoir un toit et pendant ce temps leur ministre s’amuse à choquer le bourgeois et à faire marrer les copains. 

 

Si la charte de déontologie a un sens, Cécile DUFLOT nous fera l’honneur de s’habiller de façon à ce que puisse exister ce fameux « lien de confiance entre les citoyens et ceux qui gouvernent. »

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens