Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 17:04

 

Le billet d’Eric SEYDOUX

 

Il jubile, il a du mal à se contenir, c’est cela le bonheur, que peut-il espérer de plus ? Le peuple l’a reconnu. Audrey d’un côté, une rose à la main de l’autre, il est rare d’assister à pareille joie, sans retenue, sans réserve, une joie pleine et entière.    

 

Hier soir il a choisi Antenne 2. D’aucuns ont cru pouvoir dire que cela tombait bien, car c’est l’employeur de sa compagne. Mais de toute façon, il ne pouvait être question de TF1, ce média fait le jeu de la droite. Il l’a dit en son temps, avec toute la sévérité qu’on lui connaît. 

 

Il parle haut et fort, le front dégagé, la tête rejetée en arrière, le cou gonflé par toutes ces phrases, toutes ces formules patiemment ciselées, jusqu’alors répétées en vain, à perte de vue. Elles vont désormais recevoir toute l’attention et toute la considération qu’elles méritent.

 

A aucun moment le doute ne semble l’habiter, il est sûr d’avoir raison, de ne pas se tromper, rempli de ses convictions, il détient la vérité qu’il assène sans ménagement, sans nuance, sans la moindre précaution oratoire. Il a fait 17% sans intrigue, et sans dévoiement, alors ?

 

Vis-à-vis de ses concurrents, il a l’arrogance que sa position de force autorise. Il va adresser une lettre ouverte aux deux finalistes, avec des questions précises. Il faudra qu’ils lui répondent, par écrit leur précise -t-il. Il publiera les réponses, le peuple pourra ainsi contrôler leurs dires et se faire son opinion.

    

Il n’acceptera aucun compromis, aucune discussion, c’est tout ou rien, c’est à prendre ou à laisser, on ne transige pas avec l’honnêteté, l’intégrité, la vérité,

 

Ses conditions ? Très simples, il  veut une autre France, une autre République, un autre monde.

 

Il n’oublie pas le parti, dont il dit avec un certain mépris que son score  « l’a fait sortir du formol ».

 

Sa compagne l’a accompagnée au soir de sa victoire et a reçu avec lui et comme lui, l’hommage rendu à la star des primaires. Du rarement vu. Elle pourra désormais continuer à interviewer ses adversaires politiques. Le culot  paie. Et d’ailleurs qui proteste ?

 

Ce genre de personnage est à la fois effrayant et rassurant. Effrayant comme tous ceux qui sont convaincus de détenir une vérité révélée. Ils sombrent vite dans l’exclusive, le monothéisme, puis l’intégrisme. Mais rassurant, car après avoir assouvi leurs ambitions, ils finissent toujours par s’auto détruire, en s’isolant dans leur prétention et leur suffisance.

 

MELENCHON a eu ce parcours, il a fini par quitter le Parti Socialiste pour s’exiler à l’extrême gauche, sans crainte de pouvoir être contredit ou contesté par quiconque. Il a maintenant une petite clientèle, que son incontestable talent oratoire et le rêve qu’il procure par ses positions utopiques, ont su séduire.

 

Arnaud MONTEBOURG a sûrement bénéficié de cet électorat qui ne pouvait laisser passer l’occasion de lui rendre un hommage appuyé. Le saura-t-on jamais. C’est la faiblesse de ces primaires que de radicaliser cette épreuve. C’est un électorat plus politisé et plus militant que la moyenne qui y participe. MONTEBOURG le nouveau MELENCHON ? Peut-être, mais pas plus que le temps d’un premier tour des primaires.gpancrazi.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens