Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 15:07
 
Une soirée télé, ou le retour triomphal de Vincent PEILLON 

 

Le revoilà, ouf il était temps, comment a-t-on pu se passer de lui si longtemps. Il était là l’autre soir, comme si rien ne s’était passé. Comment l’avez-vous trouvé ?

 

Impeccable, vraiment impeccable, propre, net, parfait, rien à dire. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard s’il a eu le prix si envié de l’homme politique le plus élégant de l’année. Chemise blanche col ouvert faussement froissée, sous costume foncé bien taillé.  S’il n’avait pas fait politique sûr qu’il aurait fait people. Une vraie gravure de mode. Allez, il faut bien le dire, reconnaissons le, il est beau Vincent PEILLON. On aime ou on n’aime pas, mais il n’empêche qu’il est beau. Et puis quelle classe ! Sourire légèrement retenu, un brin moqueur, avec brushing laqué impeccable, quelle classe.

 

Tiens et c’est peu dire, je trouve qu’il ressemble à Michaël VENDETTA, mais oui, vous savez, celui qui a gagné ce jeu de téléréalité, il se surnomme lui-même le « beau gosse » et se proclame l’inventeur de la « bogosserie ». C’est cela ! Oui, mille fois oui, Vincent PEILLON n’est pas beau, c’est un beau gosse, une belle petite gueule en quelque sorte.

 

Et puis d’une intelligence peu commune, un véritable stratège de la politique ! Son haut fait d’arme, « le 14 janvier 2010 », à l’émission à vous de juger, il a planté Antenne 2 pour l’avoir invité à débattre avec Eric BESSON sur l’identité nationale, d’autant que Marine LE PEN était en première partie. Il fallait donner une leçon à ces saligauds d’Antenne 2. Il fallait bousiller cette émission indigne. Cela leur apprendra à faire n’importe quoi. Il avait, cela va de soi, demandé par la même occasion la démission d’Arlette CHABOT, c'est-à-dire son licenciement. Interdire ce type d’émission, sanctionner lourdement leur promoteur. Dégagez moi tout ça ! Sympa non ! J’imagine Eric BESSON ou Marine LE PEN faire un truc pareil. Il ne semble pas s’être excusé de sa goujaterie. Il a même considéré qu’il s’était sacrifié pour le bien commun.

 

Antenne 2 ne l’a plus invité, la presse dans son ensemble n’avait pas trouvé son haut fait d’arme très normal, mais il s’est vite refait une santé en publiant un livre dont je ne me souviens plus du titre. En réalité ce n’est pas très grave car personne ne parle du livre, c’est juste le prétexte pour pouvoir repasser à la télé. Il « a fait » COLOMBANI  et ARDISSON. Il s’est distingué à cette occasion en soutenant dans l’horrible affaire Laetitia, qu’il fallait toujours donner une chance à un détenu et que l’enfermement n’était pas une solution. Il n’a pas dit, à moins que cela ait été coupé au montage, ou que je me sois trouvé distrait à ce moment là, ce qu’il convenait de faire pour donner une chance aux victimes.

 

Et puis Arlette CHABOT a quitté Antenne 2 la semaine dernière, et lui y est revenu la semaine suivante, dans l’émission Mots Croisés d’Yves CALVI du 12 avril 2011, pour parler avec Eric BESSON…  du nucléaire. Avec un sujet « propre » on peut compter sur lui. Il faut dire que cette fois ci on avait remplacé Marine LE PEN par Noël, MAMERE. Antenne 2 est venue à résipiscence. Un vrai sujet avec des débatteurs comme j’aime, là je dis OK !  

 

Antenne 2 peut  se passer d’Arlette CHABOT, mais pas de Vincent PEILLON.

 

Toujours aussi beau, toujours aussi sûr, toujours aussi intelligent, même chemise faussement froissée… quel retour ! Il l’a joué modeste, consensuel. Certes, sortir du nucléaire mais pas de suite, pas un mot plus haut que l’autre, tellement soft qu’Eric BESSON lui a dit qu’il ne comprenait rien à sa position sur la sortie du nucléaire. Il s’est contenté, pour lui répondre, de son fameux petit sourire boudeur. Après tout l’important n’était-il pas de récupérer ce fin analyste de la politique française. J’espère pour l’honneur d’Antenne 2 que le départ d’Arlette CHABOT n’a rien à voir avec le retour de cet  histrion de la politique.

 

Dans la deuxième partie, Antenne 2 nous offrait le couple Ariane CHEMIN, Edwy  PLENEL. Hargneux comme jamais, haineux, furieux, grotesquement tonitruants, éructant à tour de rôle,  un spectacle à peine croyable. Ils  sont tombés à bras raccourcis sur Philippe BILGER et Robert MENARD, qu’ils ont déclaré indignes d’exercer leur profession respective, au motif qu’ils soutenaient que l’extrême droite avait le droit d’exprimer ses idées, et que tous les sujets pouvaient être abordés, laïcité, immigration, peine de mort…Jean François KHAN ayant même affirmé que ce qui n’était pas républicain, c’est que le Front National, ave 20% d’électeurs n’ait aucune représentation politique et que c’était les partis traditionnels, par leur comportement, en particulier la gauche, qui alimentaient le FN. Mais lui, eu égard à ses états de service a été épargné.

 

Edwy PLENEL, se demandait comment l’ancien leader de journalistes sans frontières pouvait en être arrivé à tenir de tels propos, tandis qu’Ariane CHEMIN s’est alors interrogée sur la question de savoir comment un grand média comme RTL, pouvait employer un type comme Robert MENARD. Un spectacle peu glorieux pour ces journalistes, à la dérive de leur idéologie.

 

Avec des  pourvoyeurs tels Edwy PLENEL et Ariane CHEMIN, le FN a encore de beaux jours devant lui. (10 avril 2011)

 

*«Toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme » (Albert CAMUS)

 

Eric Seydoux

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens