Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 12:41

 

Ce matin vendredi 13 juillet, j’entends Arnaud Montebourg s’interroger sur toutes les chaînes de télévision, sur  les raisons pour lesquelles l’ancien gouvernement avait  laissé distribuer  250 millions d’euros de dividendes aux actionnaires de PSA.

 

La réponse est simple Monsieur le ministre. C’est parce que tout comme vous-même aujourd’hui, il n’avait aucun pouvoir de s’y opposer, et vous le savez bien.

 

Tout comme vous n’ignorez pas non plus qu’une entreprise ne peut durablement priver les détenteurs du capital de la rémunération attachée à leurs droits, sauf alors à les voir émigrer sous d’autres cieux plus bienveillants à leur égard. Et qu’adviendrait-il alors de l’entreprise privée de capital. C’est immoral, c’est tout ce que l’on veut, mais c’est ainsi. 

 

Nationaliser ? Nous n’en aurions pas les moyens financiers. Spolier comme le préconisent certains, ce serait faire de la France la Corée du Nord. Alors ?

 

Pas plus tard qu’hier soir sur Antenne 2, lorsque David Pujadas a demandé, à ce même ministre sur le développement durable s’il comptait suspendre le plan de licenciements, il a répondu évasivement et a fini par dire qu’un expert serait désigné….

 

Pour le gouvernement, la marge de manœuvre n’est pas étroite, il n’a aucune marge de manœuvre.

 

Seul le juge, dans le cadre d’une procédure judiciaire initiée par les salariés ou par les syndicats, pourraient prononcer l’annulation du plan s’il ne correspondait pas aux conditions de la loi.

 

Je suis donc, puisque c’est la mode, pour la création d’un observatoire qui relèverait ce type de déclarations ministérielle, intempestives,  préjudiciable à la vie publique.

 

J’apprécie en revanche la remarque venue d’un conseiller de l’Elysée : « dans ce type d’affaires, il vaut mieux éviter le comportement cow-boy ».

 

Et il est vrai que le sympathique Arnaud a toujours tendance à tirer plus vite que son ombre.

 

Il me revient à l’esprit l’observation pleine d’humour de Michel Apathie, lui lançant au Grand Journal de Canal+, « vous auriez fait un bon avocat ».

 

Cow-boy, avocat, ministre, et si l’on interdisait une bonne fois pour toutes, le cumul de fonctions ?      

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens