Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 05:35

Billet publié dans l'Express.fr du 1er octobre 2013

Octobre 2016. Dans l’hebdomadaire Marianne, Nicolas Domenach, toujours aussi bien renseigné, affirme  que les conseillers du Président se frottent les mains. L’un d’entre eux lui aurait confié : « Les français ne sont pas encore prêts à élire une femme de 43 ans à la fonction suprême.»

C‘est en effet Nathalie Kosciusko-Morizet qui est sortie vainqueur des primaires de l’UMP. Elle a bénéficié de l’aura qui l’enveloppe depuis qu’elle a ravi Paris à la gauche. Elle a aussi bénéficié du spectacle affligeant donné par les caciques de son parti, qui se sont entredéchirés sur fond de Front National. Au second tour elle n’a fait qu’une bouchée de celui qui fut Premier ministre de Jacques Chirac dans les années 90. L’héritier de Jacques Chaban-Delmas à la mairie de Bordeaux, qui on s’en souvient, avait zappé les dernières législatives de crainte d’être battu, manquait à l’évidence de combativité.   

Au centre rien ne change. François Bayrou et Jean-Louis Borloo n’ont pas réussi à se mettre d’accord au sein de leur nouveau parti créé il y a à peine trois ans et dont ils sont les deux co-présidents. Des primaires, limitées au Conseil National du mouvement doivent intervenir entre eux la première semaine de novembre. Rama  Yade et Chantal Jouanno ont signé une tribune dans le journal Le Monde, pour dénoncer ce qu’elles appellent « une confiscation de la démocratie au profit de quelques apparatchiks ». 

Jean-Luc Mélenchon, de plus en plus critiqué par ses partenaires communistes, a été mis en minorité lors d’une assemblée citoyenne du Front de Gauche. Il a du mal à surmonter l’entrée au gouvernement de Pierre Laurent et de Marie-Georges Buffet qui a eu lieu au printemps, suite à la démission d’Arnaud Montebourg. Il se lancera dans la course sans leur accord.  

Après leur recul significatif aux européennes, les cadres d’EELV s’entre déchirent. Le sénateur Jean-Vincent Placé a été missionné pour rétablir le calme et reprendre la main auprès des électeurs. Pleinement absorbée par son ministère et de plus en plus avare de sa communication, la ministre du logement, dans un communiqué remis à l’AFP, lui a rendu hommage. Elle ne doute pas qu’il fera une campagne « empreinte de réalisme et de bon sens ».   

Marine Le Pen a changé le nom de son parti qui s’appelle désormais le Rassemblement des Républicains Sociaux et Patriotes. Elle espère, se référant aux derniers sondages, renouveler l’exploit des européennes en réunissant le plus de voix sur son nom au premier tour.

Jean-Marc Ayrault, l’indéboulonnable Premier ministre dont on ne donnait pas cher de la peau quelques mois seulement après son entrée en fonction, a confié à Serge Moati, dans son émission « confidences de Matignon » diffusée sur « Arte » que ce qu’il y a de passionnant en politique, c’est son caractère imprévisible. Regardez, explique-t-il, en décembre 2013, certains sondages mettaient François Hollande à 17%  de satisfaits, du jamais vu sous la 5e République, et aujourd’hui on ne voit pas qui pourrait le battre…Il révèle que Delphine Batho sera la directrice de campagne si le président se représente, et que d’ores et déjà elle est programmée pour reprendre Paris dans un peu plus de trois ans.  On dit aussi que le Premier ministre pense déjà à 2022, mais il a démenti...  

A cinq mois de l’élection présidentielle, la campagne bat son plein. Seule la descente en deuxième division du Paris Saint Germain, lâché par son sponsor qatari, perturbe quelque peu l’actualité politique...

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens