Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 13:20

Musique de la foule qui patiente, avec ses chants et ses danses,  ses slogans qu’elle lance et relance, ses ovations qui se répandent, musique de la foule, maintenant délivrée, par son chef sublimé, qui harangue, proclame, pérore au plus fort et martèle  plein de mots, plein de  phrases, plein de grâces, qui jaillissent, au plus loin dans les cieux et retombent, en mille feux, en mille lieux, pour former  avec elle, un concert harmonieux, de musique, de la foule.

 

Musique du discours, avec ses digressions, ses arpèges, ses relances, ses accords, ses mouvements, ses laudes obsédantes, inquiétantes, ses refrains incessants, repris à l’infini, ses montées en puissance, ses rythmes endiablés, ses retombées ; musique envoutante, inclassable, spontanée, musique aux paroles vaines et inutiles, se suffisant à elle, si belle si vrai si évidente si rassurante si convaincante, pour tous ceux qui la jouent pour tous ceux qui l’écoutent et qu’importe après tout, tout ce qu’elle promet, les idées, les projets, puisque seule compte en vrai comme chacun le sait, la musique du discours de loin la préférée.

 

Musique de candidats, avec Eva JOLY, en recherche d’harmonie, celle de MELENCHON toujours haut en passion, avec Marine LE PEN, en recherche d’elle même, quant à François BAYROU c’est  un ton en dessous.

 

Musique mitterrandienne, qui sait être écoutée, sans excès sans effet et même sans attrait, avec tous ses refrains, simples mais pleins d’entrain, ceux que l’on retient, ceux que l’on fredonne et qui ainsi lui donne et depuis tant de mois, la place très enviée, de François le premier.

 

Musique du Président qui pour sa succession et après cinq années de très grande passion, l’interprète à nouveau dans la même formation, avec les mêmes rythmes et les mêmes reprises, avec les mêmes chutes et le même lyrisme, avec les mêmes refrains, et le même public, ou presque ; manquent peut-être ceux, qui depuis belle lurette, ne reprennent plus celle de 2007,  ils auraient préféré, à n’en pas douter, qu’on leur eut composé, en toute simplicité, une toute autre mélopée, pour une autre société …

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens