Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 13:32

Un cardinal français, et pas n’importe lequel, est interdit de publication dans l’EXPRESS.fr ! Il s’agit de Philippe BARBARIN, archevêque de Lyon, Primat des Gaules. Il avait pourtant jusqu’alors plutôt bonne réputation dans les médias. Son crime, avoir dit le 14 septembre au cours d’une interview, qu’après avoir ouvert le mariage aux homosexuels, il n’y avait aucune raison qu’un jour on n’évolue pas vers la polygamie et l’inceste. Diable !

 

Ses déclarations paraissent plus émaner d’un mouvement d’humeur que d’une véritable réflexion.

 

Mais au-delà de cette déclaration à l’emporte pièce et toute polémique mise à part, les parlementaires qui vont plancher sur la nouvelle institution, vont se trouver confrontés à un problème de fond qui rend la sortie du cardinal BARBARIN, moins absurde qu’elle ne paraît.

 

Il s’agit de la place de la sexualité dans le nouveau mariage. Le législateur va-t-il écarter l’obligation sexuelle entre  époux et par conséquent son effet sur la validité du mariage et sur la rupture du lien conjugal. L’obligation sexuelle va-t-elle demeurer  une obligation sanctionnée par les tribunaux en cas de carence de l’un des époux. (1)

 

S’agit-il d’un problème si dérisoire ? Fait-on preuve d’homophobie en l’abordant ?

 

Si en effet le législateur supprime l’obligation sexuelle du mariage, ce qui devrait logiquement être le cas, compte tenu de la difficulté d’application qui en résulterait pour les couples homosexuels, on va se trouver en présence d’un mariage, dont la nature juridique sera essentiellement patrimoniale. Le statut personnel qui demeurera applicable, n’écartera l’utilisation de l’institution nouvelle, par des personnes de parenté proche ou même par plusieurs personnes, que pour des questions de principe édicté par la loi. La motivation réelle qui est la sexualité, ayant par hypothèse disparu.

 

Voilà résumé l’objet du litige.

 

Au début du 21e siècle en France, un tel débat peut-il avoir lieu sans invective ni interdit?

 

Il semble que non. Une telle réflexion proposée à l’EXPRESS.fr a conduit son auteur à recevoir  de son Rédacteur en Chef, Monsieur Eric METTOUT un message type libellé comme suit : « Nous considérons que les thèses du cardinal BARBARIN n’ont pas leur place sur l’EXPRESS YOURSELF. »

 

Qu’entend-on par « thèses du cardinal BARBARIN » ? Aucune réponse n’a été donnée, par l’auteur de l’interdit pourtant interrogé.

 

Et ce qu’il y a d’étrange et de préoccupant, c’est qu’en réalité ce ne sont pas seulement les « thèses du cardinal BARBARIN » qui sont exclues de l’EXPRESS, mais tout ce qui peut y ressembler, même si cela n’a rien à voir avec elles.

 

Doit-on en conclure qu’une publication généraliste comme l’EXPRESS, exclut désormais tout ce qui n’est pas conforme à sa ligne politique ou sociétale ?

 

Y a-t-il une ligne EXPRESS pour chaque sujet de société ? Existe-t-il une liste de « thèses » « qui n’ont pas leur place » dans l’EXPRESS YOURSELF ?  

 

Que peut penser de tout cela Christophe BARBIER, le très médiatique Directeur de la rédaction de l’EXPRESS ? (2)

 

Cette péripétie médiatique montre bien qu’au dessus de l’intolérance, il y a l’ignorance, bien plus dommageable et infiniment plus dangereuse. Mais il y a aussi et de plus en plus, l’ambition de petits chefs qui « connaissent manière », toujours prompts à en rajouter une petite couche, à défaut de pouvoir se prévaloir d’un réel talent.

(1) Les rapports sexuels entre époux sont notamment l’expression de l’affection qu’ils se portent mutuellement, tandis qu’ils s’inscrivent dans la continuité des devoirs découlant du mariage. Le divorce de deux époux a été prononcé aux torts exclusifs du mari, qui s’est vu en outre condamné à verser à sa femme 10 000 euros de dommages-intérêts, sur le fondement de l’article 1382 du Code civil, pour absence de relations sexuelles pendant plusieurs années. Cour d’appel d’Aix en Provence, arrêt du 3 mai 2011 (Dalloz-actu-étudiant.fr 13 IX 12)

(2) « Tous les points de vue sont à écouter, pourvu qu’ils respectent les lois de la République » Christophe BARBIER C dans l’air du 20 IX 2012 à propos des caricatures de Charlie Hebdo..

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens