Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 20:26

 

Elle devrait conduire la gauche aux affaires, en mai 2012. Mais on sait qu’en politique, la logique n’a qu’une place réduite et le balancier de l’histoire ne s’orientera dans cette direction, en présence d’un Président qui concourt pour un nouveau mandat, qu’après un examen attentif de sa gouvernance, de sa personnalité, de son image, de son bilan, de son projet et sans omettre de tenir compte aussi de la stratégie adoptée pour l’emporter, de la crise, des reports de voix, tous facteurs déterminants et qui font l’élection.   

 

Tout d’abord et dans le sens de l’alternance, un Président trop audacieux, trop impliqué,  insuffisamment distancié, peu soucieux des effets engendrés par des annonces prématurées, inopportunes, décalées ou irréalisables, prises dans l’urgence, pour la satisfaction de l’instant, sans le temps de la réflexion ni celui de l’expertise, sans souci du lendemain, qui s’oublient ou qui disparaissent,  avec en toile de fond, une surexposition inappropriée de son image, qui exaspère ses opposants, inquiète ses partisans, et le décrédibilise,

  

S’y ajoute un bilan, quelle que soit sa qualité, qui ne suscite qu’indifférence, parce qu’il fait nécessairement référence au passé, un projet, si ambitieux soit-il, qui voit sa sincérité  mise en doute, venant après cinq années d’exercice du pouvoir, une stratégie de temporisation, qui fut fatale à tous ceux des gouvernants-candidats, qui avaient  pu croire, par une inouïe présomption autant que par paresse, qu’ils pouvaient faire l’économie de la campagne, une crise, portée au rang d’espérance présidentielle, qui sera de nul effet sur un électorat qui ne voit de solution ni dans l’expérience, ni dans la compétence, mais dans le seul règlement d’une dette, devenue insupportable pour tous.

 

S’y ajoute encore, un examen des reports de voix, qui se présentent en « perspective  négative », tant en ce qui concerne les électeurs Front National, qui firent la dernière élection, qu’en ce qui concerne les électeurs centristes, qui ne trouvèrent rien à y redire et qui s’orientent désormais, plus par opposition que par conviction vers la social-démocratie proposée par François HOLLANDE.

 

Et pendant ce temps, il y a ceux qui guettent le moindre signe, si infime soit-il, qui leur permettrait d’espérer voir s’inverser le cours des choses, c'est-à-dire de l’Histoire, ou que puisse au moins être entravée, ne serait-ce qu’une fois encore, cette insistante logique de l’alternance, mais qui semble cette fois-ci ne point vouloir en démordre.

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens