Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 16:04
Le titre est très prétentieux, mais tant pis. Ecrire fait prendre des risques, surtout de nos jours où en quelques clics, on peut « se faire remonter » jusqu’à l’infini. Tout est inscrit sur le net et pour l’éternité. Alors… Alors, lorsque contre tous les commentateurs, les observateurs de la vie politique française, les proches et les moins proches de François Hollande, sans parler de ses ennemis, qu’ils soient ou non déclarés, les faits vous donnent raison … Le 16 octobre 2011, jour du second tour des primaires du parti socialiste, j’ai publié sur mon blog sous le titre « L’irrésistible ascension de François Hollande », un billet qui n’était pas conforme du tout à ce qui se disait sur le candidat à la candidature qualifié de « mou, indécis, flou... » L’analyse que je faisais de François Hollande dans sa bataille électorale, montrait « Sa détermination sans faille », rappelant « qu’il avait refusé, contrairement à Martine Aubry, tout arrangement avec Dominique Strauss Kahn (….) J’ajoutais que l’homme démontrait au fil des jours « un incontestable talent » et je prédisais « [qu’il] risquait de tout emporter sur son passage. » Le billet concluait ainsi : « On ne voit pas très bien, à l’heure qu’il est, qui pourrait arrêter l’irrésistible ascension de François Hollande ». Le 7 mai 2012, François Hollande était élu Président de la République et je repris sur mon blog mot pour mot, le portrait précis que j’avais publié sur lui sept mois auparavant. (…) « François HOLLANDE a été certainement sous estimé par rapport à sa véritable nature. Son aspect jovial a pendant longtemps été pour lui un masque trompeur. On ne se méfie jamais des « gros », on les croit complexés, lourds, accommodants. Ils peuvent l’être, mais ils peuvent être tout le contraire, et dans ce cas ils sont particulièrement redoutables. » Son port de tête avait tout particulièrement attiré mon attention. « La tête présente parfois, inexplicablement, une certaine raideur, sans que l’on puisse en percevoir les raisons. » Les raisons, on les connaît désormais. François Hollande a comme l’on dit « la nuque raide ». Il ne plie pas, il ne se soumet pas. Laurent Fabius dira de sa décision d’intervenir au Mali: « sa main n’a pas tremblé ». Alors même, peut-on ajouter, qu’il joue très gros ; ceux contre lesquels il a engagé la France militairement détiennent sept otages. Son changement physique était également évoqué pour dire qu’il correspondait mieux à son véritable tempérament : « à la tête plutôt ronde elle aussi, autrefois posée sur ses épaules, s’est substitué un long cou sur lequel trône un visage allongé, de plus en plus émacié au fur et à mesure du régime alimentaire auquel il s’est astreint, et à un teint plutôt rougeaud, trop bon vivant, a été préféré un teint blafard beaucoup plus sérieux. » Et il était souligné que cette métamorphose physique n’était pas qu’un changement d’apparence. Elle était plus profonde et correspondait en réalité à ce que l’homme était vraiment : « Mais à y regarder de plus prés, ce changement physique correspond mieux à la réalité, à son véritable tempérament, à ce qu’il est. Sous une apparence bonhomme, rondouillarde et sympa, sommeille un florentin habile, et l’aspect froid et sec qu’il cherche à se donner physiquement, correspond infiniment mieux avec ce qu’il est. » Ce qu’il est ? Ses déclarations de ces derniers jours le montrent bien : « Ce que l’on doit faire des terroristes ? Les détruire ». Ou encore sur la stratégie sans concession des algériens lors de la prise d’otage : « L’Algérie a eu les réponses les plus adaptées » Et A propos de l’opération en Somalie : « aussi lourdes soient les conséquences puisqu'il y a eu la mort, l'assassinat de l'otage et de deux soldats qui ont été tués, je revendique cette opération pleinement car c'est aussi un message que nous envoyons aux terroristes ». Certains l’ont déjà qualifié de « petit Bush ». L’intervention au Mali, la communication sur la prise d’otage en Algérie, l’opération en Somalie, montre que d’aucuns s’étaient trompés sur l’homme qui risque encore de nous surprendre. François Hollande vient de faire entrer la France dans une nouvelle ère. La France est désormais une alliée « loyale » de l’Algérie dans le domaine éminent de la guerre livrée au terrorisme fondamentaliste et le partenaire «reconnu » de la plupart des pays qui composent la ceinture sahélienne. Rien que ça, et en six mois.

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens