Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 11:48

Rien ne permet de penser que Julien DRAY ait cherché à faire capoter la campagne de François HOLLANDE. La thèse du journal Le Monde.Fr selon laquelle il a été piégé par Anne SINCLAIR, invitée à son anniversaire au titre de directrice du HUFFINGTON POST, dans lequel il est lui-même blogueur, et qui serait venue accompagnée de son mari à son insu,  parait la plus crédible. 

Ce qui peut cependant être reproché à Julien DRAY c’est d’avoir fait prendre à François HOLLANDE, le risque  d’un « pataquès », et c’est ce qui est arrivé.

En organisant, à l’occasion de son anniversaire une réunion, dans laquelle se seraient trouvés des proches de François HOLLANDE et l’épouse de Dominique STRAUSS KAHN, dans un bar de la rue Saint DENIS à Paris, rien de moins, Julien DRAY a mis de façon consciente en danger, le candidat de la gauche à l’élection présidentielle, à quelques jours du scrutin.

Anne SINCLAIR, quoiqu’elle dise, est trop liée à Dominique STRAUSS KAHN, au moins par la permissivité dont elle fait preuve à son endroit, pour que l’affaire puisse passer inaperçue, même en l’absence de ce dernier.

Julien DRAY est un vieux de la vielle de la politique, il n’a pas pu imaginer une seconde qu’il n’y aurait ni fuite, ni photo, ni exploitation de cette fête. Un journaliste de l’hebdomadaire le Point, M. Saïd MAHRANE, qui semble-t-il s’est trouvé là, on ne sait pas trop comment, a pris deux photos, l’une de Manuel VALLS et l’autre de Dominique STRAUSS-KAHN et a « tweeté » l’information.

Si le journaliste du Point était bien sur les lieux comme on peut le penser, la question se pose de savoir qui l’aura prévenu.  

Et si Ségolène ROYAL, Manuel VALLS et Pierre MOSCOVICI, n’avaient pas eu la présence d’esprit de quitter les lieux en apprenant la venue de Dominique STRAUSS-KAHN, ou s’ils avaient été mis devant le fait accompli, l’affaire NAFFISSATOU DIALLO aurait pu avoir sur la politique française, des effets collatéraux encore plus importants que ceux qu’ils ont eus.

Ce lundi même, qui précède le scrutin du second tour de l’élection, sur télé Matin émission phare d’Antenne2,  Nicolas SARKOZY ne s’est pas privé d’en faire état, réactivant ainsi l’idée d’une « gauche-caviar », arrogante et sans complexe.

Mais au-delà de cette faute de Julien DRAY, il est sûr qu’Anne SINCLAIR femme de média, savait en arrivant à cet anniversaire avec son mari, que sa présence donnerait aux adversaires du candidat de gauche, en pleine campagne électorale, des verges pour le faire battre au sens propre du terme.

Les époux STRAUSS-KAHN-SINCLAIR, en s’introduisant comme ils le font dans la campagne électorale, par des interviews intempestives,* ou par leur présence inopinée en couple, lors d’une réunion dont ils ne pouvaient ignorer qu’elle comporterait des proches du candidat à la présidence, donnent une piètre image d’eux-mêmes, image déjà ternie par les affaires, et ajoutent vis-à-vis des derniers amis qui ne les avaient pas encore fui, la déloyauté.

* Voir sur ce blog, « la perfidie des époux STRAUSS KAHN-SINCLAIR »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens