Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 06:21

Le billet d’Eric SEYDOUX

 

Lors de l’émission « On n’est pas couché » du samedi 24 octobre, Gérard DARMON a lancé contre l’avocat Gilbert COLLARD une attaque d’une violence inouïe. Expliquant à son voisin qui était l’homme apparu en photo à l’écran, Gérard DARMON a dit : « C’est un avocat… Il est légèrement à droite d’Hitler au niveau des idées. Il a rejoint le Front National il n’y a pas si longtemps que ça. Voilà, c’est un petit con. »

 

Bien qu’il ne soit pas membre du Front National et qu’il ait indiqué qu’il n’accepterait aucune atteinte raciste ou antisémite, le célèbre avocat paie au prix fort sa présidence du comité de soutien à Marine Le PEN pour l’élection présidentielle de 2012. Gérard DARMON qui ne s’est peut-être pas rendu compte de la gravité de l’attaque qu’il a portée, a commis une erreur. Il s’est très certainement laissé emporté par le lieu commun des artistes qui passent dans ce type d’émissions et qui à peu de frais, c'est-à-dire sans avoir besoin de faire beaucoup d’efforts intellectuels, se taillent un beau succès devant un public acquis à leur cause.

 

Il y a une forme de lâcheté à porter de pareilles attaques hors la présence de l’intéressé. C’est trop facile et c’est indigne. J’étais un admirateur inconditionnel de Gérard DARMON, sa petitesse d’esprit m’a déçue. Bernard TAPIE, en son temps, avait eu le courage d’affronter Jean-Marie LE PEN « d’homme à homme ». Chacun sait bien que Gérard DARMON, n’aurait pas eu l’outrance de traiter Gilbert COLLARD de la sorte s’il avait été présent sur le plateau.

 

Même si l’on peut en vouloir à Gilbert COLLARD d’avoir mis sa notoriété et son talent au service de la Présidente du Front National, Gérard DARMON ne s’est pas rendu compte que de la sorte, il en est arrivé à produire l’effet inverse à celui recherché. Il a ainsi réussi à ce que des personnes qui n’en avaient pas les prédispositions, en viennent à défendre Gilbert COLLARD, tant doit être réprouvé une telle bassesse de comportement de la part d’un artiste.     

 

Cette situation résulte de ce que le Front National n’a jamais participé à un gouvernement. Tant que le Front National n’aura pas fait ses preuves dans l’exercice du pouvoir, il pèsera toujours sur lui une présomption de mauvaise foi qui est à l’origine de ses déboires. Il en est le premier responsable, puisqu’au jeu des petites phrases, plus que par ses programmes, Jean-Marie Le Pen a alimenté lui-même le feu de la réprobation, voir de la haine dans laquelle nombre de français se reconnaissent ouvertement. Les partisans du Front National eu mêmes, se gardent de se prévaloir de leur appartenance à ce mouvement tant l’image du Front National risque de les dégrader et l’on ne voit pas très bien quel parti politique pourrait prendre le risque de s’associer, ne serait-ce qu’électoralement à lui, le seul dilemme étant de savoir s’il y aura ou non un front commun gauche-droite pour lui faire barrage.

 

Mais les élections sénatoriales perdues par la droite risquent de changer la donne. Jusqu’alors le Sénat, qui doit approuver tout projet de loi relatif aux élections locales, aurait fait barrage, en cas de majorité de gauche à l’Assemblée Nationale, à toute disposition en faveur du  vote des étrangers dans ces scrutins. Martine AUBRY a dit, après la victoire de la gauche au Sénat, que désormais un tel projet, qui figure dans le programme du parti socialiste, pourrait être adopté en cas de victoire de son parti aux présidentielles.

 

Le Front National y étant farouchement opposé pour des raisons de fond et à raison du préjudice électoral important que cela lui créerait, la question qui vient alors immédiatement à l’esprit est de savoir si aux élections présidentielles, à l’occasion d’un deuxième tour, la présidente du Front National ne trouverait pas là le motif rêvé, pour donner une consigne de vote, qui sous couvert d’opposition à ce projet, reviendrait à faire voter en faveur de Nicolas SARKOZY.

 

Le magnifique fruit qui vient d’être cueilli par la gauche serait-il empoisonné ? D’autant que la campagne risque de se gagner ou de se perdre, sur des sujets de société, plus que de politique économique, dans lesquels, tout le monde l’a bien compris, les Etats membres de l’Union Européenne n’interviennent  plus qu’à la marge.

 

Gilbert COLLARD, qui en 1981 a soutenu la candidature de François MITTERRAND et dont l’objectif est aujourd’hui de participer à l’opération de dédiabolisation de Marine LE PEN, sera-t-il alors, à condition qu'il ne soit pas lui même déjà diabolisé, la passerelle entre l’UMP et le FN ?

gpancrazi.over-blog.com/

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens