Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 15:09

 

Le billet d’Eric SEYDOUX

 

La Grèce ruinée, saignée, humiliée, ses dirigeants désemparés ne savent plus à quel saint se vouer, un peuple sous le vacarme assourdissant d’une terrible crise qui circule tel un cyclone au dessus de l’Europe et dont les politologues nous prédisent, qu’il se rapproche chaque jour un peu plus de la France.

 

La France désormais sous surveillance des agences de notation qui lui dictent leur loi, la dure loi du créancier qui doute de la solvabilité d’un débiteur, réduit à emprunter pour le rembourser.

 

S’ajoute le programme hors du temps d’un parti de gouvernement donné favori, qui propose de recruter massivement dans la fonction publique, de financer des milliers d’emplois jeunes, de réduire l’âge de la retraite, d’investir dans les énergies les plus onéreuses, d’allouer des indemnités aux jeunes, de rembourser l’emprunt, de distribuer de l’argent aux plus démunis, de nationaliser les banques, mesures folles dont le seul énoncé gêne, car  il donne, sans d’ailleurs que l’on sache trop pourquoi, le sentiment de commettre un acte de grande cruauté à l’égard de ses promoteurs.

 

La Grèce, qui a fait prendre conscience, à tout un chacun, de la gravité de la situation, qui montre que nous sommes arrivés au bout du bout et que  le « changement », les « riches » les  « niches » et le reste, n’y pourront rien.

 

Candidat à la présidentielle, François HOLLANDE, peut-il continuer à faire sien le programme du parti socialiste auquel il s’est adossé, même s’il a fait montre d’une certaine réticence ? Dans l’affirmative, il ne pourrait éviter   le procès en inexpérience et en incompétence, qui à n’en pas douter sera facilement gagné par ses adversaires.

 

Temporiser lui ferait perdre aussi celui en  inconsistance et en atermoiement déjà instruit par ses propres amis.

 

François HOLLANDE va-t-il alors reconnaître qu’il s’est trompé, même si un tel aveu n’a jamais lieu d’être en politique. Il ferait preuve d’un certain courage mais devrait alors procéder à un replâtrage de son programme dans l’urgence, en y incluant logiquement la rigueur et les économies, mais trouvera –t-il un accord pour cela et que feront alors l’extrême gauche et les écologistes ?

 

Les effets collatéraux de la crise grecque s’étendent désormais jusqu’à François HOLLANDE confronté à la dure réalité du terrain. Les primaires furent une promenade courtoise entre amis. On entre dans le vif du sujet. Il est temps pour lui de rentrer dans la partie car le match a déjà commencé. Et il n’est pas impossible que ce soit en ce moment même que se joue l’élection de 2012.gpancrazi.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens