Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 20:42

Le billet d’Eric SEYDOUX

 

La Gauche Moderne est un petit parti qui gagne à être connu, tant son fonctionnement et la stratégie de ses dirigeants est caractéristique de la vie politique française, faite d’un ensemble de mouvements d’inégales importances, et dont un certain nombre, parmi les plus insignifiants d’entre eux, que l’on compte sur les doigts d’une main, ont, comme il est dit dans la publicité, « tout comme des grands », avec toutefois des nuances de taille.     

 

Une structure juridique de même nature, une doctrine faite de grands principes, modulables en tant que de besoin et surtout une stratégie qui domine tout, car déterminante, pour permettre à leurs principaux dirigeants d’exister, le nombre de militants n’ayant qu’une importance secondaire. 

 

A chaque élection présidentielle, ont observe des changements de stratégie, plus dans le sens du vent disent les mauvaises langues, que des idées.

 

En ce qui concerne La Gauche Moderne, même si elle  ne le dit pas ouvertement, car ce ne semble pas être dans sa culture, la suspension de l’un des membres de son bureau, en désaccord avec la nouvelle orientation du mouvement, établit clairement le passage « éventuel »à gauche de Jean-Marie BOCKEL avec armes et bagages. Il se donne encore jusqu’en février pour y réfléchir, les choses pourraient changer d’ici là, sait-on jamais, la politique est loin d’être une science exacte et les sondages se trompent si souvent que la prudence est de mise.

 

Ce qui me convainc dans cette analyse est que la suspension de Marc d’HERE, qui a ouvertement pris parti en faveur de Nicolas SARKOZY*, l’a été  immédiatement après le renoncement de Jean-Louis BORLOO dont on a pu penser qu’il n’a pas voulu nuire au président sortant.

 

Le bouclier de l’Alliance ayant disparu, La Gauche Moderne ne pouvait pas prendre le risque de voir un de ses responsables lui mettre des bâtons dans les roues dans sa stratégie nouvelle en sommant le mouvement de prendre parti immédiatement pour le Président. Le jeu devenait dangereux et il convenait de se débarrasser de l’importun. Ce qui fut fait en quelques instants dans des conditions expéditives comme il se doit. 

 

La question qui se pose désormais est celle de savoir si la Gauche Moderne pourra, le cas échéant, se rallier à la gauche en situation de l’emporter ? Il est fort peu probable qu’on lui fasse bon accueil.

 

Mais qui sait ? Dans le tourbillon d’un second tour, chaque voix compte et ses leaders qui sont tous issus des partis de gauche pensent pouvoir trouver les mots qui conviennent pour espérer obtenir de leurs anciens compagnons de lutte, l’absolution de leurs pêchés et leur permettre de pouvoir rentrer dans le giron gouvernemental.

 

Personnellement je n’y crois pas un seul instant, mais après tout pourquoi pas ? N’est ce pas aussi cela la politique ?   

 

 

*Marc d’HERE a constitué un groupe de réflexion informel avec quelques proches le Cercle des Libertés Egales qui se dit ouvert « à ceux qui, de sensibilité de gauche et de philosophie sociale-libérale, veulent s’engager dans le soutien à la politique de réformes justes de Nicolas SARKOZY »

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens