Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 06:39

Mais arrêtez cinq minutes avec toutes vos histoires de formalisme inadéquat, de procédures non-conformes et avec toutes vos salades de paperasserie. Cécile elle, elle  a des gens à loger, elle les loge et tout le reste n’est que polémique stérile qu’elle traite avec l’indifférence qui lui est due. Voilà  pour commencer, c’est clair ?

Vous l’avez entendu mercredi à l’Assemblée ? Non ? Moi oui, j’avais pris mon RTT, je ne voulais louper ça pour rien au monde.  Ah, c’est dommage, j’aurais voulu que vous la voyiez, une vraie lionne ! Je veux pas médire, mais ce pauvre AYRAULT qui avait pris la parole juste avant avait bien essayé de formuler de vagues regrets, expliquant qu’il était trop respectueux de la séparation des pouvoirs, « qu’il s’était peut-être trompé en anticipant un peu la décision du Conseil Constitutionnel » qu’il reconnaissait la boulette, que la procédure était sans nul doute la meilleure garantie des libertés et qu’à ce titre elle devait être strictement respectée, bref qu’il faisait en quelque sorte amende honorable, qu’il comptait réparer tout cela assez rapidement pour que la loi sur le logement puisse s’appliquer et  que les bénéficiaires ne soient  pas lésés et tout et tout et tout...

Si vous aviez entendu ce que les autres lui ont balancé en retour… « Amateurisme » « bricolage » « camouflet» et j’en passe. Ça tirait de tous les bouts. J’ai senti le Premier Ministre pas comme il aurait dû être. Enfin, pas à son aise si vous préférez. C’est pas pour dire, moi je l’aime bien AYRAULT, mais franchement il ne sait pas s’y prendre. Trop règlement-règlement, trop consensuel. On fait de la politique que diable !    

Et puis, cela a été le tour de Cécile. Tu vas voir papa, je vais te régler ça en moins de deux, t’inquiète, j’en ai vu d’autres, c’est pas pour dire, mais honnêtement le congrès des verts, à côté,  c’est quand même autre chose. Elle  n’a pas sourcillé d’un poil. Une vraie canonnière.

D’abord, pas de regrets et encore moins d’excuses, et puis quoi encore ! Elle leur a dit vous savez quoi ? Le gouvernement a besoin de moi pour reloger alors je reloge, je reloge et je reloge, pendant que les autres ils font tout pour m’empêcher de reloger et maintenant avec votre  histoire de Conseil Constitutionnel, et bien il y a des gens qui attendaient leur logement et qui ce soir vont dormir dans la rue à cause de vous, Voilà !

Vous avez entendu ça ? Ces  pauvres chéris de la commission qui ont été se plaindre parce que ce n’est pas leur petit texte qu’ils nous avaient si délicatement mitonné qui a été examiné en séance. La belle affaire, de toute façon cela n’aurait rien changé au final, ils le savent bien. Alors à quoi ça sert ? Tiens au fait à quoi ça sert ?

Non, il ne sait pas leur parler. La preuve, ce n’est pas à Cécile que l’opposition s’attaque, c’est  au Premier ministre. Il n’a qu’à  s’en prendre qu’à lui-même. Comment ? Vous-ai-je bien entendu ? Qu’il lui en veuille après tout ça ? Tout ça quoi ? Il ne manquerait plus qu’il lui en veuille. Pensez donc, ils étaient assis juste à côté l’un de l’autre. Seule la travée les séparait. Ils n’ont pas arrêté de se causer. Un moment je ne sais pas ce qu’elle lui a dit, il a même ri. Alors vous voyez. Non, croyez moi, heureusement que Cécile est là, elle au moins elle n’a peur de rien !

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

arca 25/10/2012 09:55

Il y a Cécile Duflot que n'a peur de rien, Arnaud Montebourg qui ne doute de rien ....
Décidément, il suffisait d'un rien pour que ça change.

gpancraz 26/10/2012 09:41



La vie n'est-elle pas faite de tous ces petit riens ?



Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens