Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 15:43

 

L’attentat suicide contre un convoi de l’armée française dans la vallée de la Kapisa, qui a fait quatre morts et trois blessés parmi nos soldats, pose question en ce qui concerne la stratégie poursuivie par ceux qui ont perpétré cet acte.

 

Les talibans ne peuvent  ignorer que le Président HOLLANDE, allant à l’encontre de la coalition internationale qui se trouve sur le sol Afghan et qui n’a pas manqué de lui en faire reproche, a décidé de retirer l’essentiel des troupes combattantes pour la fin de l’année, anticipant les mesures prises par son prédécesseur.

 

Dans le combat qu’ils mènent pour chasser les troupes étrangères et pour reprendre le contrôle du pays, la logique eut voulu que les talibans s’en prennent à ceux qui sont le plus déterminés à les combattre, afin d’activer leur départ, plutôt qu’à ceux qui ont décidé les premiers de quitter le pays, cet acte ne pouvant en aucune façon accélérer plus les choses.

 

Les talibans ont revendiqué presque immédiatement l’attaque contre les militaires français, montrant que cette action n’avait pas été improvisée et qu’elle ne pouvait avoir un caractère fortuit.

 

Ils ont annoncé la mort de 12 soldats, pour donner un plus grand impact à leur action. Cette majoration excessive  des victimes, si elle peut être à usage interne,  est à l’évidence le  signe que les mouvements armés sont en perte de vitesse.

 

L’attaque par un kamikaze, action somme toute des plus modestes qui soit dans la lutte armée, montre cependant que les talibans n’ont pas eu les moyens d’un engagement armé. Ils ont frappé les militaires français, avec une économie de moyens sans précédent, comme peuvent le faire des groupuscules terroristes.

 

Au delà de l’acte lui-même, les talibans sont actuellement et d’ores et déjà dans l’après guerre. Ils savent que l’obstacle qu’il leur restera à gravir pour s’installer à Kaboul est le plus important.

 

Les occidentaux ont fait valoir, et François Hollande en particulier lors du sommet de l’OTAN, qu’ils avaient l’intention de fournir au président Hamid Karzai une aide stratégique et logistique d’importance accompagnée d’une aide financière, qui pourrait conduire une partie significative du peuple Afghan, à rejoindre un gouvernement mieux organisé, pourvu de moyens et ayant l’aval de l’ensemble de la communauté internationale. 

 

Aussi loin que l’on remonte, aucun mouvement insurrectionnel en voie de l’emporter dans sa lutte armée n’a jeté de l’huile sur le feu, comme les talibans viennent de le faire. Leur action relève de l’avertissement donné aux pays occidentaux dans leur soutien du gouvernement en place à Kaboul. C’est ce qui explique que la France ait été choisie.  

 

Cette attaque est toutefois pour les talibans,  tant par son modus operandi que par son contexte, un aveu de faiblesse ou à tout le moins le signe d’une réelle incertitude sur leur avenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens