Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 06:04

Le billet d’Eric SEYDOUX*

 

Blanchi mais grillé, l’enfant terrible de la politique française revient au bercail avec la ferme intention de ne pas se laisser mettre à la retraite. Jean-Marie LE GUEN et Jack LANG affirment que sa parole sera nécessaire dans la prochaine campagne présidentielle, et si l’ensemble des socialistes pense qu’il a encore un rôle à jouer dans la politique française, François HOLLANDE et Martine AUBRY se montrent plus nuancés, se contentant pour le premier d’exprimer son soulagement de voir l’affaire s’achever sur un non lieu, et pour la seconde de dire qu’il pourra prendre la parole quand il le souhaitera.

 

En présence d’une situation complètement inédite, toutes les hypothèses sont avancées, tous les scénarios sont imaginés,  pour savoir comment l’ancien Directeur du FMI va s’insérer dans la politique française dans les semaines qui viennent.   

 

L’euphorie de l’abandon des poursuites passée, d’aucuns ne cachent toutefois pas leur inquiétude, voire leur embarras, de voir débouler dans la campagne électorale un élément qui peut à tout moment déstabiliser leur futur champion.

 

Sa personnalité à risque ne lui laisse que peu de chance, si la gauche parvenait au pouvoir, d’être intégré dans une équipe ministérielle et pour la même raison, la question d’un quelconque engagement dans une équipe de campagne, avant que ne soient  complètement éteintes les dernières braises de l’incendie qui l’a ravagé, et qui couvent encore sous d’autres affaires, serait prématurée.

 

Les caciques du parti doivent aujourd’hui concilier le désir d’un retour en politique de leur ancien leader, et la réalité du terrain. On n’imagine pas qu’un homme, dont on sait où la passion peut le mener, se résigne à venir jouer les chauffeurs de salle intermittents, dans les meetings d’une gauche qui l’aurait mis sur la touche.

 

Alors quoi ?

 

Devant toute cette perplexité, on peut se demander si la solution à l’affaire STRAUSS KAHN,  ne pourrait pas venir de l’ancienne journaliste vedette de TF1.

 

Anne SINCLAIR que l’ensemble de la planète a louée pour son courage, son amour, sa fidélité et sa force de caractère, pourrait, en cas de victoire de la gauche aux prochaines élections présidentielles, être pressentie pour entrer au gouvernement. On parle même des affaires étrangères, compte tenu de sa connaissance du monde, des langues, de l’anglais en particulier et de son incontestable personnalité. Ce serait une sorte d’Hillary CLINTON, version française.

 

Outre qu’elle est taillée pour le job et que les français adorent les feuilletons qui se terminent « trop bien », ce serait certainement pour le parti socialiste la meilleure des façons de neutraliser un élément potentiellement dangereux ; le « french lover » ne pouvant quant à lui refuser pareil cadeau à celle qui l’a tant aimé…      

            

 *gpancrazi.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by gpancraz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gérard pancrazi
  • Le blog de gérard pancrazi
  • : Une analyse de l'actualité politique. une réflexion sur le monde
  • Contact

Recherche

Liens